Enfant

L’enfant et l’ostéopathie

L’enfant est bien différent de l’adulte puisqu’il est en pleine croissance. Il lui arrive pourtant, tout comme à ses parents, d’avoir des blocages mécaniques perturbant son équilibre. C’est là que l’ostéopathie intervient. Cependant les techniques sont autres que celle appliquées chez l’adulte ou la maman. Elles sont douces et utilisent la force intrinsèque de votre petit. L’ostéopathie a pour but de rétablir son confort immédiat et futur.

Quand consulter ?

Une séance de contrôle dès la naissance est bénéfique. La fin de grossesse et l’accouchement sont des moments très traumatisants pour l’enfant. Certains blocages ont pu se mettre en place et perturber son confort.

Votre bébé est si beau et merveilleux qu’il arrive que vous ne voyiez pas les petites déformations crâniennes débutantes. Elles sont simplement liées à la position que votre nourrisson avait dans le ventre de sa maman. Plus bébé grandit et moins il a de place dans l’espace intra-utérin. Il adopte alors une position préférentielle qu’il peut maintenir à la naissance. Lors du couchage cela se traduit par un appui de la tête toujours du même côté. Au cours de quelques semaines, le crâne étant malléable, il pourra s’aplatir à ce niveau. La plupart du temps c’est l’entourage familial, le pédiatre ou les autres professionnels de santé qui s’en aperçoivent.

Quel ostéopathe ?

Tout ostéopathe peut traiter un enfant. Seulement les techniques sont particulières. Elles sont adaptées chez le nouveau-né, le nourrisson et l’enfant. Il est donc préférable de consulter un ostéopathe spécialisé en pédiatrie. En effet, l’ostéopathie du tout-petit est une spécialité. Elle est bien différente de celle de l’adulte. L’ostéopathe se sert de la force de votre bébé. Il propose des points d’appui. Il place votre enfant dans une position précise. Ainsi, votre petit se remet en place presque tout seul grâce à sa poussée et ses mouvements.

Motifs les plus courants en ostéopathie pédiatrique ?

L’ostéopathie aide votre enfant à retrouver son état d’équilibre et de bien-être à court et à long terme.

Chez le nourrisson les motifs fréquemment rencontrés sont :

  • Après instrumentation lors de l’accouchement : spatule, forceps, ventouses
  • Coliques
  • Régurgitations
  • Conjonctivite
  • Obstruction du canal lacrymal
  • Troubles du sommeil
  • Pleurs inexpliqués
  • Plagiocéphalie (déformation crânienne se traduisant par un méplat)
  • Troubles de la succion-déglutition, gêne à la tétée…

Puis à chaque étape de la vie, il est conseillé de faire une séance d’ostéopathie. Elle facilite ces changements posturaux :

  • Passage assis
  • Quattre pattes
  • Marche

Plus grand, votre enfant peut rencontrer d’autres gênes que l’ostéopathie aide à enrayer :

  • Traumatismes liés aux chutes. Et oui maintenant que votre enfant marche, il en profite pour rattraper le temps perdu !
  • Troubles du sommeil
  • Changement de comportement
  • Trouble de la concentration
  • Mal occlusion dentaire
  • Scoliose
nunc ante. ultricies Donec et, felis lectus diam quis