Consultation

En ostéopathie, tout le monde consulte. Du nouveau-né au plus âgé, du sédentaire au plus sportif, de la future maman au futur papa. Vous pouvez tous consulter votre ostéopathe. Concvernant les nourrissons et les femmes enceintes il est préférable de voir un ostéopathe spécialisé en pédiatrie et péri-natalité.

L’ostéopathe adaptera la séance et le traitement ostéopathique en fonction de la personne, du motif de consultation et de son histoire. Pour les bébés pensez à prendre leur carnet de santé. Pour les plus grands, munissez-vous de vos clichés radiologiques ou autres comptes-rendus.

Déroulement de la séance d’ostéopathie

La consultation d’ostéopathie commence par l’anamnèse. Elle renseigne sur l’histoire médicale, traumatique et émotionnelle du patient. Elle permet aussi de mettre l’accent sur les circonstances précédant le motif de consultation. L’ostéopathe étudiera aussi vos examens complémentaires (radiographies, scanner, IRM, …).

Puis, il établit un diagnostic ostéopathique. Il est basé sur le questionnement, l’observation, les tests de mobilité et les tests palpatoires. Un diagnostic d’exclusion sera fait si la pathologie ne relève pas de l’ostéopathie. Votre ostéopathe pourra alors vous orienter vers un spécialiste.

Ensuite, vient le moment du traitement. L’ostéopathe vient normaliser les restrictions de mobilité. Il mobilise les structures tissulaires concernées (articulaires, viscérales, crâniennes,…).
Il se peut que pendant la séance d’ostéopathie une impression de fatigue s’installe voire, que vous entendiez des bruits intestinaux. Cela prouve que votre corps se relâche et est réceptif au traitement ostéopathique.

consultation osteo craquement ostéopathie douce

L’après consultation

Le corps retrouve un nouvel équilibre suite à l’intervention de l’ostéopathe.
C’est pour cela que chez certaines personnes apparait un inconfort transitoire allant de 2 à 3 jours et parfois jusqu’à une semaine.

Le patient peut ressentir une persistance de la fatigue, des courbatures et parfois une augmentation des symptômes.

Dans ce cas votre ostéopathe aura certainement quelques conseils à vous procurer. Pensez à contacter votre ostéopathe pour de plus amples informations.

Une semaine au minimum est nécessaire à votre organisme pour intégrer les changements. Plus les « désordres » sont anciens plus généralement, cela prend du temps.

Motifs rencontrés en ostéopathie

Les motifs de consultations en ostéopathie sont divers et variés. Vous pouvez vous octroyer une séance d’ostéopathie pour une douleur aiguë se réveillant ce matin au lever, pour une migraine apparue depuis quelques semaines voire années, pour un stress, un choc émotionnel, un sommeil non réparateur, suite à un accident de la route même léger,  ou pour vous remettre d’une entorse, ou bien simplement pour la chute que vous avez faite dans les escaliers.

L’ostéopathie faisant partie des médecines hollistiques, le corps est concerné dans son entièreté.

Système musculo-squelettique et nerveux

Rachialgies, lumbago, cervicalgie, tendinites, entorses, torticolis, douleur intercostale, gêne ou diminution de mobilité articulaire, coup du lapin, capsule rétractile, anxiété, stress…
NCB (névralgie cervico-brachiale), sciatique, cruralgie, névralgie faciale, névralgie d’Arnold, névralgie intercostale, pubalgie…

Troubles digestifs

Ballonnements, diarrhée, constipation, colique, colite, hernie hiatale, RGO (reflux gastro-œsophagien), gastralgie, difficultés à digérer, nausées et ou vomissements pendant la grossesse, cystites, hémorroïdes

ORL et pulmonaire

Maux de tête, céphalées, migraines, vertiges fonctionnels, acouphènes, prévention des sinusites et otites à répétition, douleur à la respiration, hyperacousie, hypoacousie, bourdonnements d’oreille…

Spécifiques à la femme

Accompagnement de la grossesse et après l’accouchement, aide au retournement du bébé, prévention des cystites, douleurs pendant pendant les rapports sexuels, dyspareunies, troubles du cycle, métrorragie, problèmes liés à la conception, aide à la procréation assistée (FIV), pesanteur pelvienne…

Enfant et nouveau-né

Après l’accouchement (surtout lors d’extraction instrumentale), plagiocéphalie, coliques du nourrisson, régurgitations, torticolis congénital, canal lacrymal obstrué, conjonctivite, agitation, nervosité, troubles du sommeil, énurésie (pipi au lit), troubles d’acquisition de la parole, dyspraxie, dysorthographie, dyslexie, traumatismes liés à une chute, pied varus, metatarsus adductus, otites à répétition…

felis ipsum Donec consectetur quis Aliquam ut